AVEC ROYAL POUR 2012 !


Les médias hexagonaux et les instituts de sondages créent une pseudo compétition à gauche au sein du parti socialiste. Ce combat artificiel qui voudrait que l’ex candidate à l’élection présidentielle, Ségolène Royal, ne soit pas la favorite pour 2012 me fait penser à des prédictions à la Nostradamus.


Ne se basant sur quasiment rien, oubliant que les précédents candidats socialistes s’étaient présentés à plusieurs reprises. Avant de décrocher le sésame, François Mitterrand, dont la seule et unique héritière reste finalement aujourd’hui la dame du Poitou-Charentes, a postulé par trois fois.


Quand on voit le parcours du sempiternel revenant supposé retraité de l’île de Ré, on est étonné qu’ils, les éléphants, puissent revendiquer quoi que ce soit.


De voir le tollé qui a suivi l’annonce de la volonté de Ségolène Royal de reprendre la succession de François Hollande au PS laisse rêveur. La magnanimité face aux sorties de Pierre Moscovici qui convoite la même chose tout en se voyant déjà en haut de l’affiche comme futur premier-Ministre étonne. Quant au tapis rouge déroulé au Maire de Paris, Bertrand Delanoë le « libéral » qui se voit dans un destin à la Blair, plus rien d’étonnant.


Sondages après sondages, Bertrand Delanoë serait en avance. Les français lui font plus confiance semble-t-il. Malheureusement, malgré leurs tentatives d’opposer à Nicolas Sarkozy l’actuel locataire de l’Elysée une équipe de bras cassés : Dominique Strauss-Kahn, Bertrand Delanoë ou quelques branquignoles ne changera rien.


Ce sont les militants socialistes, la base, qui fait le parti et non les journaux ou les BVA, OpinionWay ou la Sofres…


Ce que ne veulent pas dire les canards, c’est que, Ségolène Royal est la vraie opposante à l’agité de l’Elysée, la seule capable de le battre véritablement. Quant aux autres, ils font ami-ami avec lui, se rangeant dans une dynamique qui, il me semble, serait simplement de lui permettre de faire un second mandat.


Ségolène Royal a une base nationale tandis que les autres sont cantonnés, qui, à Sarcelles, qui, dans le Doubs, qui encore, en Île de France simplement. Au nom de quoi revendiqueraient-ils plus le premier-secrétariat du PS plus que Ségolène Royal ?


Heureusement que l’ex candidate à la présidence ne fait pas sa Hillary Clinton en criant sur tous les toits qu’elle est victime de sexisme. Néanmoins, ça y ressemble.


Quoiqu’il en soit, malgré le jeu hypocrite des médias, quand il faudra que les militants socialistes choisissent, Ségolène Royal gagnera haut la main.

arno a dit… said:

3 août 2008 à 17:19  

Bonjour, j'ai visité votre blog et j'ai trouvé que votre article est génial, cela vous diriez-il de mettre un lien entre nos 2 blogs?
MON BLOG: http://segoleneroyal2012.over-blog.fr/
J'attends votre réponse !!! et bonne continuation !!!

Template by Oriol Sanchez | blogger template by blog forum